AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poudlard-Collegium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chronos
Dieu du Temps

avatar

Nombre de messages : 134
Richesse : 30 Pièces d'Argent
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Poudlard-Collegium   Lun 28 Mar - 5:24


Poudlard-Collegium
http://poudlard-collegium.forumrpg.info

100 ans se sont écoulés depuis leur ultime affrontement. Heureusement pour nous, sorciers, ce fut le garçon prodige qui l’emporta. La prophétie auquel Dumbledore avait assisté se réalisa; Voldemort ne devrait jamais nous revenir. Les étudiants de la maison de Salazar Serpentard diminuaient d’année en année. Le mal disparaissait du monde des sorciers… Chacun avait repris leurs habitudes, tout se remettait tranquillement en place. Une fin digne d’un conte de fée s’il n’y avait pas eu de mais. Car, ce fut à notre plus grand malheur, qu’il y a quelques années, nos sens se sont informés d’une cruelle réalité : le bien ne peut exister sans le mal.

Lors que j’étais enfant, mon père ne cessait de vanter cet Harry Potter. Selon lui, il avait enrayé le mal de la planète en tuant le célèbre Voldemort. Plus jamais il n’y aurait de crimes, de mauvaises farces ou de gens avides de pouvoir. C’était ce en quoi il croyait, et il n’était pas le seul… mais, il aurait dû savoir que son rêve était trop beau pour durer.

Cette année-là aurait dû être ma cinquième année d’étude à Poudlard. Je dis « aurait dû » car il n’en a pas été ainsi. Laissez-moi vous racontez ce qui c’est passé, ce qui me retient entre ces murs.

Je passai la barrière qui menait à la voie 9 ¾. Père m’accompagnait, pour me donner ses derniers conseils disait-il. Ces conseils, je les connaissais par cœur, ils se résumaient à « Ne prends pas de retard dans tes études », « Écrit nous le plus souvent possible », etc… Cette année, puisque c’était ma cinquième, il avait ajouter deux conseils de plus à la liste, « Fait attention aux garçons », « Ne sort pas avec n’importe quoi », « Double d’effort dans tes études… C’est pour cette année les B.U.S.E. ». Mon père avait dû être une femme dans une autre vie, il me maternisait comme ça tout le temps. Ce fut donc en soupirant que je le quittai et me dirigeai dans le Poudlard Express pour me trouver une place dans un des compartiments du train.

J’étais un peu perdue lorsque j’y suis entrée, je m’en souviens très bien, il y avait une certaine tension venant d’un des compartiments. Je ne voulais pas y aller, je présentais quelque chose mais… c’était le seul compartiment qui n’était pas plein, je dû donc me résigner à y entrer.

Dès que j’ai mis un pied dans son compartiment, je sû que je venais de m’inscrire sur une liste, SA liste. Ce gamin de première année représentait à lui seul l’opposé de toutes ces années de bonheur. Le mal en personne, je l’avais trouvé dans ce compartiment du Poudlard Express… Prenant mon courage à deux mains, portée par les valeurs pacifiques inculquées par mon père, je me décidai à l’aborder, même si je savais déjà quelle serait sa réponse.

-« Bonjour! » Dis-je en m’inclinant devant lui. C’était une salutation asiatique que m’avait apprise Sally avant de repartir vers son pays natal. Depuis ce temps, je m’efforçais de mettre en pratique ses enseignements. « Je m’appelle Lily, comme la mère d’Harry Potter, tu connais? »

Sans m’en apercevoir, je m’étais assise à côté du futur étudiant. Bien qu’il m’ait donné des frissons, son air de marbre m’attirait. Encore aujourd’hui, je crois qu’à ce moment, si cette fille n’était pas arrivée, j’aurais pu changer le destin. Mais, comme on ne peut contrôler les évènements, ce qui devait arriver… arriva. La porte s’ouvrit sur une enfant chargée de bagages. Dans son élan, elle fit clore la bouche de mon compagnon. Plus jamais je ne le vis faire ce mouvement pour articuler une quelconque syllabe, excepté un jour… Ce jour!!

*
* *

-« Lily! Lily! Mais réveille-toi bon sang! Ce n’est pas ni le lieu, ni le temps de dormir! »

Elle me secouait dans tous les sens, mais je ne me réveillais pas. Plus jamais je ne le pourrais, je resterais étendue là, sur le sol du couloir du deuxième. Puis, tout à coup, je ne sentis plus aucune secousse, j’ouvris les yeux pour voir la directrice de ma maison se diriger vers ce gamin que j’avais rencontré quelques jours plus tôt dans le train.

-« Que lui as-tu fait? » Sa voix tremblait de colère, je savais qu’elle se contrôlait avec peine. Tel qu’elle était, s’il n’y avait pas eut d’autres professeurs, elle l’aurait frappé de toutes ses forces. Le geste qu’il avait commis méritait la prison d’Azkaban, mais… il était si jeune. Selon plusieurs sorciers, cet enfant était un prodige comme le célèbre Potter, et pourtant…

-« Je l’ai tuée. » Ses yeux s’abaissèrent vers mon corps ensanglanté. J’entendais tout, et je crois que mon corps a tressaillit lorsque son regard glacé s’est posé sur moi. Il n’avait aucun sentiment, aucune parcelle d’humanité en lui. Un meurtre, ce gamin avait tué seulement pour son plaisir.

Pourquoi? Ce fut la première question qui s’introduit dans mon esprit. Pourquoi moi? Que lui avais-je fait? Il me punissait pour lui avoir parler dans ce train? Une parole m’aurait fait comprendre, mais me vider de mon sang, et y prendre plaisir, n’était-ce pas exagéré? C’était ce que je croyais, mais plus tard je compris. Il ne m’avait pas puni moi, il avait lancé un avertissement à tous les sorciers. En me tuant moi, fille d’un homme aveuglé par la paix, il leur rappelait cette phrase évoquée plus tôt : Le bien ne peut exister sans le mal.

Ce fut donc lorsque moi, Lily Wilson, fermais les yeux, que ceux du monde entier s’ouvrirent… malheureusement pas assez. Mon meurtrier put finir ses études à Poudlard et se bâtir une vie. Une erreur de jeunesse, c’était l’excuse que les protecteurs du génie avaient donnée. Ce que je trouve injuste à cela, c’est que moi, contrairement à ce prodige, je n’ai jamais pu finir mes études, et je n’ai dit « au revoir » à personne. Ma seule source de consolation aujourd’hui est son emprisonnement à Azkaban.

Il fallut des années avant que les autorités se réveillent, et lorsqu’elles le furent, il était presque trop tard… Ce gamin était devenu adulte entre-temps. Il avait grandi, comme le nombre de meurtre qu’il commettait. Son record? 100 aurores… en un affrontement. Oui, je fut la première victime d’Éric, le criminel le plus violent après Voldemort. Il n’y a pas beaucoup de différences entre ces deux êtres, hormis qu’Éric a un héritier, qui lui aussi deviendra sûrement un meurtrier.

Ce gamin est probablement encore chez lui. Je prie pour ne pas qu’il entre à Poudlard. Ce serait affreux s’il devait y commettre le même acte que son père. Ô mon Dieu, je vous en pris, ne lui accorder pas cette faveur…

_________________
Modération de cette couleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tinuviel.forumactif.com
 
Poudlard-Collegium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Tinuviel :: Rôle Playing Game :: Nos partenaires-
Sauter vers: